Sermon Jésus signe de contradiction

Voici le sermon audio du 5 février, solennité de la Purification


Sujet : Présentation de Jésus au Temple. La Croix de Jésus a toujours été et est encore un signe de contradiction. Que faire pour recevoir Jésus et ne pas être parmi les réprouvés.

Saint Luc, chap. 2 — Il y avait à Jérusalem un homme nommé Siméon ; c’était un homme juste et pieux, qui attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui. L’Esprit-Saint lui avait révélé qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint donc dans le temple, poussé par l’Esprit. Et comme ses parents amenaient l’enfant Jésus pour observer les coutumes légales à son égard, lui-même le reçut en ses bras, et il bénit Dieu en disant :

« Maintenant, ô Maître, vous congédiez votre serviteur en paix, selon votre parole ;
car mes yeux ont vu le salut, que vous avez préparé à la face de tous les peuples,
lumière qui doit éclairer les nations et gloire d’Israël, votre peuple. »

Et son père et sa mère étaient dans l’étonnement pour les choses que l’on disait de lui. Et Siméon les bénit, et il dit à Marie, sa mère : « Voici qu’il est placé pour la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël, et pour être un signe en butte à la contradiction, – vous-même, un glaive transpercera votre âme, – afin que soient révélées les pensées d’un grand nombre de cœurs. »

Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d’Aser; elle était fort avancée en âge, ayant vécu, depuis sa virginité, sept ans avec son mari, et veuve jusqu’à quatre-vingt-quatre ans. Elle ne quittait point le temple, servant Dieu nuit et jour par des jeûnes et des prières. Survenant à cette heure, elle se mit à louer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.