Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Sixième Jour
FAISONS VALOIR NOTRE SECRET DE GRÂCE

La Consécration, que nous nous préparons à émettre ou à renouveler, ne nous demande pas seulement de renoncer – pour le plus grand avantage de nos âmes – à vouloir conserver par nos propres moyens les trésors que nous avons reçus de Dieu, mais elle exige encore bien d’autres renoncements.

En la proposant à notre libre choix, saint Louis-Marie de Montfort ne nous dit-il pas qu’elle est, parmi toutes les formes de la vraie dévotion à la Très Sainte Vierge, « celle qui nous porte le plus à cette mort à nous-mêmes » ? Aussi, la voit-il, de son regard de saint,

« comme étant la meilleure et la plus sanctifiante ». Elle est « un de ces secrets de grâce, inconnu du grand nombre », pour arriver « en peu de temps, avec douceur et facilité, à se vider de soi, se remplir de Dieu et devenir parfait » (n° 62).

En terminant notre première semaine, nous ne pouvons mieux faire que de considérer les renoncements que demande notre Consécration, et la richesse de sanctification que ces renoncements apportent à nos âmes. Prions l’Esprit sanctificateur et la Vierge, Médiatrice de toutes les grâces. Veni, sancte Spiritus ! Ave, gratia plena.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Cinquième Jour
NOUS DEMEURONS FAIBLES ET FRAGILES

Nous ne sommes pas au bout de la connaissance de nos misères. Saint Louis-Marie de Montfort (VD, n° 87) nous demande encore de considérer combien « il est très difficile, vu notre faiblesse et notre fragilité, de conserver en nous les grâces et les trésors que nous avons reçus de Dieu », si nous ne les confions pas à la Très Sainte Vierge. Il nous faut lutter constamment, en effet, contre nous-mêmes, contre la malice et la ruse des démons, contre la corruption du monde.

Il importe donc : premièrement de RECONNAITRE notre faiblesse et fragilité, face à des ennemis qui ne désarment jamais ; deuxièmement de RENONCER à nous croire capables de garder par nos propres moyens les trésors reçus de Dieu. En les confiant à Marie, cette bonne Mère nous aidera puissamment à triompher de nos ennemis, et elle assurera notre persévérance. C’est l’immense avantage que nous offre notre donation totale entre ses mais.

Prions-la avec un nouvel élan de ferveur : Ave, Maria !

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Quatrième Jour
NOUS SOMMES DES PAUVRES PÉCHEURS

Nous considérerons aujourd’hui notre misère de pauvres pécheurs, c’est-à-dire les fautes que nous avons commises dans le passé et celles que nous commettons encore dans le présent. Cet examen de notre conscience nous fera reconnaître combien nous sommes indignes d’approcher directement et par nous-mêmes la sainte et auguste Majesté de Dieu ; combien aussi nous devons sentir profondément le besoin de recourir à Marie Médiatrice, miséricordieusement placée entre notre misère de pécheurs et la sainteté divine.

Pour nous aider davantage, nous parcourrons nos fautes selon qu’elles offensent plus spécialement l’une ou l’autre des trois adorables Personnes de la Trinité : nos ingratitudes envers le Père, nos infidélités envers le Fils, nos tiédeurs envers le Saint-Esprit. Humiliés et contrits, nous serons heureux alors de rencontrer le visage accueillant de Celle dont la miséricorde n’a jamais manqué à personne. C’est sa Médiation qui nous obtient, et les grâces du pardon, et les grâces plus excellentes de notre union à Jésus-Christ.

Redisons-lui, en commençant, l’invocation familière : « Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs ».

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Troisième Jour
NOUS SOMMES DES GRANDS BLESSÉS

Il nous est loisible à présent de nous adonner à la connaissance de nos misères. Il y a d’abord celles qui dérivent en ligne directe du péché originel. Ce péché a laissé dans notre être de nature des BLESSURES profondes. Considérons les l’une après l’autre. Plus nous les connaîtrons, plus nous aurons à cœur de leur appliquer les REMÈDES de l’ascèse chrétienne.

Continuons d’invoquer l’Esprit-Saint et son Épouse immaculée. En raison même de sa préservation du péché originel, Marie – bien plus profondément que nous – est capable de comprendre notre misère morale ; et toute sa maternelle compassion ne demande qu’à nous secourir.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Deuxième Jour
NOUS SOMMES DES RACHETÉS

Pour nous, qui nous préparons à émettre la Consécration montfortaine, il importe de connaître et d’approfondir, en premier lieu, ce que nous sommes par rapport à Jésus-Christ. Le but de cette consécration n’est-il pas de nous rendre, par Marie, ses fidèles, ses parfaits esclaves ? « Ô Sagesse éternelle et incarnée, ô très aimable et adorable Jésus, dirons-nous… je vous loue et glorifie de ce que vous avez bien voulu vous soumettre à Marie, votre sainte Mère, en toutes choses, afin de me rendre par elle votre fidèle esclave ». Et, au dernier paragraphe : « Ô Vierge fidèle, rendez-moi en toutes choses un si parfait… esclave de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ, votre Fils… »

Quel surcroît de lumière affluera dans notre esprit, si nous acquérons dès maintenant la certitude raisonnée que nous sommes, en toute vérité, par la grâce de notre baptême, ses esclaves rachetés au prix de son sang !

Notre donation totale va nous apparaître alors comme étant la ratification personnelle et amoureuse des réalités rédemptrices. Appliquons-nous donc à reconnaître, avant toute autre considération, NOTRE ENTIÈRE APPARTENANCE A JESUS-CHRIST. Nous nous soumettrons de plus grand cœur aux OBLIGATIONS qui en découlent.

Prions l’Esprit-saint et la divine Mère de nous éclairer. Demandons-leur d’entretenir en nos âmes des sentiments de reconnaissance et d’humilité, au souvenir du bienfait de notre rédemption. Veni, sancte Spiritus ! Ave Maria.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même

Premier Jour
SE CONNAÎTRE POUR SE RENONCER

Après les douze jours pour se vider du monde, la première semaine de nos Exercices préparatoires à la Parfaite Consécration doit être employée, selon le conseil de saint Louis-Marie de Montfort, à acquérir la connaissance de nous-mêmes (VD, N° 228). Demandons-nous de suite quelle est la raison d’être de ce nouveau labeur ; en quoi diffère-t-il de celui des douze Jours préliminaires ?

La PAROLE DE NOTRE-SEIGNEUR : « Si quelqu’un veut me suivre, qu’il se renonce » (Luc, 9, 23) sera, dans cette méditation, notre plus grande lumière.

Un double EXEMPLE d’Évangile, celui de l’apôtre Judas et celui de l’apôtre Simon-Pierre, nous en fournira ensuite l’éloquente confirmation.

Implorons le secours de la Très Sainte Vierge, et ne cessons de lui redire, durant les six jours de cette première Semaine : Ô Domina, noverim me ! Ô divine Mère et Maîtresse, aidez-moi à bien me connaître, afin de bien me renoncer.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Première semaine : connaissance de soi-même »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde

Douzième Jour
L’INIMITIÉ ENTRE LA RACE DE SATAN
ET LA DESCENDANCE DE MARIE

Après la chute de nos premiers parents, Dieu ne s’est pas contenté d’établir une inimitié totale, irrémissible entre Satan, le démon tentateur, et Marie, la Femme qui sera intimement associée à l’œuvre de revanche. Il a établi, de façon aussi formelle, la même inimitié entre la race de Satan et la descendance de la Vierge.

La race de Satan est formée de tous les hommes pervers qui imitent sa conduite de révolté. Quant à la descendance de Marie, elle comprend Jésus, son Fils par nature, et tous ses enfants par grâce, les prédestinés, membres du Corps mystique du Christ.

C’est cette descendance de Marie qui a reçu mission d’écraser la tête du serpent infernal, comme nous l’avons vu dans notre méditation du 11è jour. Jésus, Verbe incarné s’est manifesté, au cours de son existence terrestre, le grand Vainqueur de Satan et des suppôts de Satan. Mais ceux-ci n’ont pas désarmé pour autant. Jusqu’à la fin du monde, ils ne cesseront d’attaquer et de persécuter tous ceux qui appartiennent à la descendance spirituelle de Marie. Les justes auront donc à lutter, eux aussi, et à vaincre.

Nous considérerons d’abord comment le monde est partagé en deux camps adverses. Nous comprendrons mieux ensuite combien nous devons être heureux de nous ranger du côté des esclaves de la Vierge, dans la certitude de notre victoire sur les esclaves de Satan.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde

Onzième Jour
L’INIMITIÉ ENTRE SATAN ET MARIE

Notre dévotion à la Sainte Vierge étant le plus grand, le plus puissant moyen d’attirer en nos âmes Jésus-Christ, la sagesse éternelle et incarnée, elle est aussi par le fait même le moyen le plus radical de nous affranchir de l’esprit du monde, toujours en vivante opposition avec celui de l’Évangile.

C’est pourquoi il convient – en terminant cette période préliminaire de nos Exercices spirituels – de fixer notre méditation sur l’inimitié irréconciliable, voulue par Dieu, entre la Vierge et Satan, le Prince du monde. Cette même inimitié devra se retrouver chez tous ceux qui veulent être les fidèles esclaves d’amours de Marie.

Du même coup, une lumière plus vive va se projeter sur les promesses de notre saint Baptême, et nous inviter à les renouveler avec un accroissement de ferveur. Renoncer à Satan et à ses séductions, nous redonner pour toujours par Marie à Jésus-Christ, comment accorder mieux nos âmes avec ce qui constitue le fondement de la vie chrétienne ? Nous atteignons pleinement le but de notre labeur des douze jours préliminaires.

Arrêtons-nous aujourd’hui à considérer l’inimitié qui existe entre Satan et Marie : inimitié que nous révèle la sentence portée par Dieu au paradis terrestre contre le serpent tentateur. Nous verrons comment, en vertu de cette sentence, Marie a été entièrement soustraite au pouvoir du démon : jamais il n’a pu et ne pourra lui nuire. Par contre, la Vierge sera toujours toute-puissante face à sa haine de damné.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde

Dixième Jour
UNE VÉRITABLE DÉVOTION A MARIE

Voici enfin le plus grand des moyens que nous propose saint Louis-Marie de Montfort pour nous affranchir de l’esprit du monde et nous faire acquérir l’esprit de Jésus-Christ : avoir une véritable dévotion envers la Sainte Vierge.

C’est le plus grand des moyens, parce que pour pratiquer tous les moyens de salut et de sainteté, la grâce nous est absolument nécessaire ; mais la grâce, c’est-à-dire la vie divine de Jésus en nous, ne nous est communiquée que par Marie.

Nous considérerons donc pourquoi la grâce nous est donnée par Marie, et combien il importe de nous disposer à la recevoir par une véritable dévotion envers cette divine Mère.

Rendons notre méditation de plus en plus fervente, à mesure que nous approchons de la fin de cette première période de nos Exercices préparatoires à la Consécration.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde

Neuvième Jour
LA MORTIFICATION UNIVERSELLE

Le désir ardent de la véritable Sagesse détourne à jamais nos âmes de cette cupidité des mondains, uniquement préoccupés des biens de la terre. La prière persévérante nous délivre de leur esprit d’orgueil, puisqu’elle nous agenouille continuellement devant Dieu, conscients de notre impuissance à obtenir par nous-mêmes le Bien suprême tant souhaité. À son tour, la mortification sera notre plus sûre défense contre cette fièvre de jouissance, tant répandue de nos jours.

Appliquons-nous donc courageusement à méditer, avec notre saint Louis-Marie de Montfort, sur l’importance de la mortification dans notre vie de baptisés et sur l’étendue qu’elle doit avoir. Daigne la Très Sainte Vierge nous accorder alors l’abondance de ces joies spirituelles qui sont toujours le partage et la récompense des cœurs vraiment mortifiés.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde »

Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde

Huitième Jour
LA PRIÈRE CONTINUELLE

Résolus à nous affranchir de l’esprit du monde, nous avons tourné nos regards vers l’unique et véritable Sagesse. Notre désir de la posséder s’élève d’un cœur fervent. Aussi, tout spontanément, la prière se présente-t-elle à nous comme l’aide la plus puissante pour maintenir notre désir en sa ferveur et pour attirer en notre âme la divine Sagesse.

Avec notre maître spirituel, nous méditerons sur l’heureuse obligation d’avoir à demander ce grand Don de Dieu, et sur la continuité qui devra caractériser notre demande.

Recourons humblement à Marie Médiatrice, dont la fonction est d’accueillir toutes les prières et de transmettre toutes les grâces.

Continuer la lecture de « Exercices préparatoires à la consécration à Marie
Préalable : se vider du monde »