Premier samedi du mois ~ 1er mystère joyeux

Chaque mois, pour le premier samedi, nous vous donnerons une méditation sur le Rosaire. Mais, auparavant, quelques observations.

La Providence a donné quelques moyens simples de surmonter les persécutions du monde contre l’Église et la vie chrétienne, notamment la dévotion des cinq premiers samedis du mois et l’intronisation du Sacré-Cœur dans les familles. Quant à l’intronisation, nous la proposons à nos fidèles dans les groupes que nous desservons, mais à vous aussi de nous le demander, même si nous ne vous desservons pas habituellement, même et surtout si vous êtes isolés.

Voir ici ce qui concerne les demandes de la Vierge à Fatima

Voir ici ce qui concerne les cinq premiers samedis du mois

Vous aurez noté que la méditation des mystères est en plus de la récitation du chapelet.

Selon l’adage “À celui qui fait ce qu’il peut Dieu ne refuse pas la grâce”, ceux qui n’ont pas de prêtre pour communier le samedi ou le dimanche suivant, feront la communion spirituelle et communieront sacramentellement dès qu’ils le pourront.

Méditation sur l’Annonciation de l’Ange à Marie

« Ave, je vous salue. » C’est un séraphin qui s’incline devant une jeune fille de quinze ans ; c’est la Trinité Sainte elle-même qui prononce la Sa­lutation par son ambassadeur : combien alors convient-il que nous mettions dans nos Ave Maria de vénération et de respect !

Continuer la lecture de « Premier samedi du mois ~ 1er mystère joyeux »

Épopée mariale pour notre temps par l’abbé Caillon

Vous ne perdrez pas votre temps à écouter L’épopée mariale pour notre temps de l’abbé Caillon. De sept à soixante-dix sept ans, vous serez tous captivés par le récit si vivant des bontés de la Sainte Vierge : Notre Dame des Victoires, la Médaille Miraculeuse, Fatima, la consécration de la Russie, les premiers samedis du mois,… « Quand la Russie se convertira, tous les hommes, dans l´univers entier, se dresseront sur la pointe des pieds pour voir ce qui se passe. Ce sera le triomphe du Cœur Immaculé de Marie. »

Trois conférences d’une heure en deux parties chacune.

La consécration d’hier : un odieux sacrilège

La consécration faite hier par le Pape, non seulement n’est pas en accord avec les demandes de la Très Sainte Vierge à Fatima, mais on doit dire qu’elle prétend obtenir les bénédictions de Dieu tout en l’offensant. Il n’y a pas plus grave manière de tenter Dieu.

1. C’est le pape et l’humanité qui furent consacrées, non la Russie.

2. Il n’y a aucune réparation. La situation actuelle est pourtant bien le résultat de révoltes de plus en plus ouvertes contre Dieu. Si le pape veut se consacrer, qu’il se convertisse !

3. Aucune promesse d’encourager la communion réparatrice des premiers samedis du mois.

4. La consécration apparaît au contraire comme une bénédiction des armes du « bien » occidentales contre les armes du « mal » russes.

Conclusion : Prétendre obtenir de Dieu des fruits tout en l’offensant, c’est la pire manière de tenter Dieu.

Continuer la lecture de « La consécration d’hier : un odieux sacrilège »

Fatima
L’importance de la hiérarchie dans l’accomplissement des demandes de Notre Dame

Une critique revient régulièrement concernant le secret de Fatima. Celui-ci n’ayant été mis par écrit qu’en 1941, sœur Lucie est souvent accusée d’avoir fait des prophéties post eventum (après les événements), en particulier en ce qui concerne l’embrasement du ciel durant la nuit du 25 au 26 janvier 1938. Continuer la lecture de « Fatima
L’importance de la hiérarchie dans l’accomplissement des demandes de Notre Dame »