Fatima et la réparation pour nos péchés

En complément de ce que nous avons écrit sur la consécration de la Russie par le pape François, il est utile de rappeler ce que la Sainte Vierge a demandé à Fatima.

«Le point central du message de Fatima est l’urgente nécessité de prier pour la conversion des pécheurs afin de leur éviter de tomber en enfer. Immédiatement après ce point et intimement lié à lui, se trouve la réparation des offenses faites à Dieu par nos péchés. Ces deux points, la conversion des pécheurs et la réparation des offenses faites à Dieu, sont absolument omniprésents dans toutes les révélations faites à Lucie, aussi bien par l’Ange que par Notre-Dame ou Notre-Seigneur.

Continuer la lecture de « Fatima et la réparation pour nos péchés »

La consécration d’hier : un odieux sacrilège

La consécration faite hier par le Pape, non seulement n’est pas en accord avec les demandes de la Très Sainte Vierge à Fatima, mais on doit dire qu’elle prétend obtenir les bénédictions de Dieu tout en l’offensant. Il n’y a pas plus grave manière de tenter Dieu.

1. C’est le pape et l’humanité qui furent consacrées, non la Russie.

2. Il n’y a aucune réparation. La situation actuelle est pourtant bien le résultat de révoltes de plus en plus ouvertes contre Dieu. Si le pape veut se consacrer, qu’il se convertisse !

3. Aucune promesse d’encourager la communion réparatrice des premiers samedis du mois.

4. La consécration apparaît au contraire comme une bénédiction des armes du « bien » occidentales contre les armes du « mal » russes.

Conclusion : Prétendre obtenir de Dieu des fruits tout en l’offensant, c’est la pire manière de tenter Dieu.

Continuer la lecture de « La consécration d’hier : un odieux sacrilège »

Consécration de soi-même à Jésus-Christ la Sagesse Incarnée par les mains de Marie selon saint Grignion de Montfort

Le 8 décembre à 18 h. au cours du salut du Saint Sacrement, nous renouvellerons ensemble la consécration à Marie. Texte ci-dessous. Connexion sur la page du chapelet, bouton “chapelet en direct”.

Texte de la consécration

Continuer la lecture de « Consécration de soi-même à Jésus-Christ la Sagesse Incarnée par les mains de Marie selon saint Grignion de Montfort »

Le message de Fatima 
Les sacrifices pour la conversion des pécheurs

A l’approche du carême, il est bon de nous rappeler une des demandes essentielles de Notre Dame à Fatima : sacrifices et pénitences pour la conversion des pécheurs.

Les enseignements de l’Ange en 1916

Le premier élément de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie enseigné par Notre-Dame aux petits voyants de Fatima Continuer la lecture de « Le message de Fatima 
Les sacrifices pour la conversion des pécheurs »

la prière du chapelet est, après la sacrée liturgie de l’Eucharistie, celle qui nous unit le plus à Dieu

Lettre de Sœur Lucie  [1]

J. M. J.

Coïmbra, 16 septembre 1970

Chère Mère Martins

Pax Christi.

(…) La prière du Rosaire ou chapelet est, après la sacrée liturgie de l’Eucharistie, celle qui nous unit le plus à Dieu par la richesse des prières qui la composent, toutes venant du Ciel, dictées par le Père, le Fils et l’Esprit-Saint. Le Gloria que nous récitons à tous les mystères fut dicté par le Père aux Anges lorsqu’Il les envoya chanter auprès de son Verbe qui venait de naître, et c’est une hymne à la Sainte Trinité. Le Notre Père nous fut dicté par le Fils et c’est une prière dirigée vers le Père. L’Ave Maria tout entier est imprégné de sens trinitaire et eucharistique : les premières paroles furent dictées par le Père à l’Ange lorsqu’il l’envoya annoncer le mystère de l’Incarnation du Verbe : « Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. » Vous êtes pleine de grâce parce que, en vous, réside la fontaine de cette même grâce. C’est par votre union à la Très Sainte Trinité que vous êtes pleine de grâce.

Continuer la lecture de « la prière du chapelet est, après la sacrée liturgie de l’Eucharistie, celle qui nous unit le plus à Dieu »

Lettre de sœur Lucie au père Pasquale sur le chapelet

26 novembre 1970

Très Révérend Père

J’ai été très contente d’apprendre quel était votre nouvel apostolat. Je crois que c’est là le fruit d’une grande inspiration qui vient à la rencontre, me semble-t-il, de ce dont notre époque a le plus grand besoin. La décadence du monde est sans nul doute l’effet du manque d’esprit de prière. Ce fut en prévision de cette désorientation que la Vierge a recommandé avec tant d’insistance la récitation du chapelet. C’est parce que la prière du Rosaire est, après la sainte Messe, la plus apte à conserver et à augmenter la foi dans les âmes, que le démon déchaîné contre lui la guerre que l’on sait. Et nous voyons, hélas ! les ruines lamentables qu’il a provoquées. Continuer la lecture de « Lettre de sœur Lucie au père Pasquale sur le chapelet »

De la subversion (2)
par Serge Iciar

Deuxième article : Le communisme et  Fatima (suite et fin)

Dans mon article précédent je concluais sur la question de la disparition du communisme par rapport aux promesses de Fatima, certains commentateurs prenant la chute du régime communiste comme preuve de la réalisation de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.

Cette erreur de perspective est corrigée si l’on est attentif au contenu du message et au déroulement de l’histoire contemporaine. Il est certain que les demandes de Notre Seigneur ne sont pas satisfaites, puisqu’il est évident que le « mystère d’iniquité » continue de se manifester inexorablement.

Pourquoi la Sainte Vierge a-t-elle dénoncé la Russie qui répandra ses erreurs
et non pas le communisme ?

Continuer la lecture de « De la subversion (2)
par Serge Iciar »