Sermon ~ La liberté et la consécration à la Vierge Marie

Mes bien chers Frères,

En quoi consiste notre liberté ? Les “droits de l’homme” voudraient en faire un absolu, la vérité est que toute liberté est nourrie de notre dépendance envers Dieu, au service de cette dépendance.

Or notre dépendance envers Dieu ne peut être parfaite qu’en passant par la Vierge Marie. D’où la recommandation de Saint L. M. Grignion de Montfort de remettre toute notre liberté entre les mains de Notre Dame.

Je vous recommande à mon tour de renouveler aujourd’hui votre consécration à Marie ou de prendre la résolution de vous consacrer au plus tôt.

Texte de la consécration par Saint L. M. Grignion de Montfort

Télécharger

Schémas : liberté et dépendance
Résumé du sermon

Schémas liberté et dépendance

La liberté ne s’exerce que dans la dépendance

La folie de la dépendance augmente la liberté

L’indépendance détruit la liberté

Ni Dieu, ni maître : plus aucune liberté

Résumé du sermon

Saint L. M. Grignion de Montfort nous demande de remettre toute notre liberté entre les mains de Notre Dame

En pervertissant la liberté, les ennemis de Dieu rendent impossible de nous confier à Marie

La liberté ne porte pas sur la fin

L’homme a été fait pour le bonheur.

Le bonheur n’est pas le plaisir, c’est quelque chose d’objectif, il ne s’invente pas, c’est ce pour quoi nous avons été créés.

L’homme peut tricher sur ce qui lui donne le bonheur, mais il ne peut pas rechercher d’être malheureux.

Il n’y a qu’un seul bonheur, c’est celui de Dieu. L’homme a été fait pour vivre éternellement dans la sainte société du Père, du Fils et du Saint-Esprit, ce qui est sauver son âme.

N. B. Sauver, parce que nous sommes en danger.

Le bonheur s’obtient par des moyens indispensables : louer, honorer, servir Dieu  et donc observer les commandements. Ce domaine n’est pas encore celui de la liberté.

La liberté porte sur les moyens d’honorer, louer et servir Dieu

La diversité de ces moyens. Par exemple la diversité des états de vie.

Le choix de tel ou tel moyen non seulement se fait pour la fin, mais on doit choisir le meilleur moyen pour la fin.

Le choix par rapport à ce que Dieu attend de nous.

La dépendance augmente la liberté — L’indépendance détruit la liberté

Voir les schémas

Conclusion : plus on dépend de Dieu, plus on est libre

Remettre notre liberté entre les mains de Marie

La parfaite consécration de soi-même à Jésus la sagesse incarnée, par les mains de Marie.

Donner jusqu’à nos intentions.