Sermon de la Septuagésime

Mes biens chers Frères,

Voici mon sermon pour le 12 février dont le sujet est que tous luttons dans le monde, tous nous sommes baptisés et nous communions à Jésus présent dans l’Eucharistie, mais cela ne suffit pas pour plaire à Dieu.

Je vous assure de mes prières à toutes vos intentions et je vous donne ma bénédiction sacerdotale.

 

Lecture de l’Épître de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens. 1 Cor. 9, 24-27 ; 10, 1-5.

Mes Frères : Ne le savez-vous pas ? Dans les courses du stade, tous courent, mais un seul emporte le prix. Courez de même, afin de le remporter. Quiconque veut lutter, s’abstient de tout : eux pour une couronne périssable ; nous, pour une impérissable. Pour moi, je cours de même, non comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air. Mais je traite durement mon corps et je le tiens en servitude, de peur qu’après avoir prêché aux autres, je ne sois moi-même réprouvé. Car je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous traversé la mer, et qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer ; qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les accompagnait, et ce rocher était le Christ. Cependant ce n’est pas dans la plupart d’entre eux que Dieu trouva son plaisir.