Sermon ~ Le sacrement produit la grâce

Mes bien chers Frères,

Les sacrements produisent la grâce en nos âmes. Comment cela se fait-il et, surtout, en quoi cela consiste-t-il ? Voici encore bien des merveilles à découvrir en cette fête du Sacré Cœur de Jésus.

Je vous renouvelle mon invitation à la fête de mon quarantième anniversaire de sacerdoce et de la consécration de l’autel de notre prieuré. Venez nombreux !

Télécharger

Résumé du sermon

Je ne vous donne pas cette fois-ci des extraits de la somme de saint Thomas qui est ici très technique. Il faut le “presser” pour en sortir la sève.

Les sacrements de la loi nouvelle sont cause de la grâce, c’est de foi, c’est-à-dire qu’on doit le croire parce que révélé par Dieu

La grâce

Définition donnée par saint Pierre : elle nous rend participants de la nature divine, elle fait de nous des temples vivants du Saint-Esprit. 2e épître de saint Pierre : “Dieu nous a donné ce qu’il nous avait promis de plus grand et de meilleur pour que, par ces dons, nous devenions participants de la nature divine.”

Le plus important dans la grâce n’est pas la beauté qu’elle met dans l’âme, le don dont parle saint Pierre, mais son résultat : elle est toute ordonnée à Dieu et nous fait participer à la vie intime de la Sainte Trinité.

       Preuve : elle est la racine des vertus théologales qui ont Dieu pour objet

       Ainsi, après avoir reçu le sacrement de pénitence, ne pas considérer en 1er la beauté de notre âme, mais notre consécration à Dieu, le but. C’est le but qui saisit tout.

La vertu sacramentelle

Comment les sacrements produisent-ils la grâce ?
       comme un instrument entre les mains de Dieu

Cette vertu des sacrements (donner la grâce) découle de la passion du Christ

Agent principal : le Christ — instrument conjoint (comme la main) : la Passion — instrument séparé (comme le bâton) : le sacrement

Par le sacrement, nous sommes donc saisis physiquement par le Christ qui nous tourne vers lui (signe dont la foi saisit la signification)

       Puis nous sommes modelés par la passion du Christ qui nous purifie et qui nous consacre à Dieu

       Mais c’est le Christ qui agit

La grâce sacramentelle

Dans chaque sacrement, le Christ adapte son instrument à notre âge et à nos conditions, mais c’est toujours la même grâce sous des modes différents et le même but.

Application à la fête du Sacré Cœur

La bonté de Seigneur ne consiste pas à nous aimer tels que nous sommes, mais à nous donner de l’aimer. Pas de personnalisme !